Rue de l'Ecole-de-Médecine 20

De geneva wiki
Révision datée du 4 avril 2020 à 23:42 par Yannick (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Bâtiment Rue de l'Ecole-de-Médecine 20

Rue de l'Ecole-de-Médecine 20, 1205 Genève

Google maps
rue: Rue de l'Ecole-de-Médecine
secteur : 662113061-ANSERMET
type : Equipement collectif
construction : 0
étages[1] : 0, pour 18.07 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Ecole de médecine, construite en 1876 par E. Reverdin et A. Goüy et Charles Gampert. Architecture caractéristique des quartiers fazystes, architecture monumentale et classicisante. Corps d'entrée saillant, coiffé d'un fronton cintré et de légers pavillons aux extrémités du quadrilatère, qui l'apparentent à l'université récemment construite. étage sousterrain éclairé par un saup de loup au pied de façade, accès au bâtiment par un escalier pont.[2][3]

Ancienne École de médecine édifiée suite à la création de la Faculté de médecine en 1873. Un concours est alors lancé et les architectes Emile Reverdin d'une part, Antoine Gouy et Charles Gampert d'autre part sont primés ex-æquo. Le projet définitif et la surveillance du chantier seront le fruit de leur collaboration. Le bâtiment est inauguré le 1er août 1876, lors de l'ouverture solennelle de la Faculté. Conçu suivant un plan en forme de "U", son architecture est à la fois simple et monumentale, notamment grâce à l'escalier donnant accès au corps central, lui-même surmonté d'un fronton sculpté aux armes de Genève. Pouvant être rattaché à ce que l'on nomme le rationalisme académique, il abrite divers laboratoires et bureaux, une salle de dissection et un amphithéâtre en hémicycle. Le bail central se caractérise par un pavage de marbre polychrome, des décors en faux marbre sur les parois et un généreux escalier conduisant à l'étage.

(Source: Département des travaux publics et de l'énergie / Service des monuments et des sites. Répertoire des immeubles et objets classés. Chêne-Bourg / Genève : Georg, 1994, pp. 474-475)[4]


2016-2019, une rénovation complète est en cours.

Vue du chantier le 23 décembre 2016

  1. Données fournies en opendata par le site SITG
  2. Cité dans L'INSA, Inventaire Suisse d'Architecture 1850-1920, volume 4 (1982)
  3. Cité dans "Le Grand Siècle de l'architecture genevoise", édité par la société d'art public, page 147
  4. Objet classé du canton de Genève, MS-c222[1]